La prise de décision participative: mythe ou réalité ?

Le style adopté par le manageur dans sa prise des décisions managériales est souvent considéré comme un élément important dans la réussite d’une entreprise. De nombreuses études dans le domaine du management ont permis d’identifier plusieurs types de prise de décision allant du plus direct comme le style autoritaire au plus participatif.

Cette prise de décision participative est elle réellement une solution viable pour une entreprise ?

Le management participatif est apparu dans les années 80. C’est une forme de management qui implique et incite les collaborateurs à la prise de décision et à la mise en œuvre des objectifs. Il s’agit d’une véritable culture d’entreprise. Ce style de prise de décision est basé sur ces 3 piliers fondamentaux : donner du sens, accorder de la confiance et de la liberté et offrir un cadre de développement personnel pour chacun.

Le management participatif peut laisser perplexe certains managers. Ils y voient une façon détournée de nier leur autorité ou bien une perte de temps et d’argent dans le processus de décision de l’entreprise.

C’est donc un type de management assez rare dans les entreprises de nos jours mais qui peut être un processus bénéfique dans certaines situations.

Comment le mettre en place ?

Dans une organisation, une prise de décision participative réussie doit suivre 5 principes :

1- Mobiliser ses collaborateurs : le manager incite ses collaborateurs à pouvoir émettre des propositions et des objections.

2- Développer l’esprit d’équipe : il est primordiale de créer des conditions de travail favorables en privilégiant le contact direct, l’écoute et le partage.

3- Déléguer le pouvoir : chaque membre de l’équipe est habilité à prendre une décision à son niveau, sans l’intervention du niveau supérieur.

4- Régler les conflits au sein même des équipes : un problème doit être résolu à l’échelon où il est apparu.

5- Instaurer des règles : qui permettent à tous de respecter les principes fondamentaux de ce type de management.

Une fois ces principes intégrés et bien mis en place, la prise de décision participative a des avantages certains. En impliquant les salariés dans le processus de prise de décision les résultats sont : un meilleur climat social avec plus de motivation de la part des collaborateurs qui osent prendre plus d’initiatives, innover et augmenter leur productivité.

Nous pouvons donc conclure que la prise de décision participative est une réalité mais ce n’est pas la recette miracle pour résoudre les problèmes de management au sein d’une entreprise. C’est un style de management qui doit être ajusté au contexte de l’entreprise qui met beaucoup de temps à mettre en place. Le management participatif nécessite la transformation de la façon de penser des manageurs mais aussi des collaborateurs. Il n’est pas adapté à tout type d’entreprises et à toutes les situations. En effet, il est par exemple à proscrire lors de situations de crises ou de décision rapide.

Leave a Comment