L’intelligence collective n’est pas un gros mot

intelligence collective n'est pas un gros mot

L’expression est sophistiquée et pourtant le principe est simple. Ce nouvel article est l’occasion de démystifier ce grand concept, de décrire quels usages concrets et de suggérer des outils adaptés.

L’intelligence collective pourrait être exprimée plus simplement comme la capacité à travailler ensemble pour contribuer à un meilleur résultat. Prenons 2 exemples concrets :

  • La veille concurrentielle : collecter des informations sur les entreprises du secteur est déjà méritant. De nombreuses entreprises oublient en effet de prendre le temps d’observer leurs voisins, sources d’inspirations précieuses pour identifier de nouvelles opportunités de croissance ou encore détecter des menaces suffisamment en amont. Si on garde ces informations pour soi, l’entreprise ne peut pas s’en inspirer. Une action d’intelligence collective permet non seulement de partager data recueillis et surtout de les valoriser ! La réaction provoquée par l’information concurrentielle est en effet autant sinon plus précieuse que l’information elle-même.
  • La création de prototype : la gestion de projet est une pratique propice à l’intelligence collective puisqu’elle repose nécessairement sur la convergence de plusieurs expertises vers un même sujet. Typiquement pour créer le prototype le plus juste possible, le designer doit être en harmonie avec le chef de produit, ses fournisseurs et le ou les responsable(s) de marque. L’intelligence collective dans ces circonstances, c’est la capacité à mettre les savoirs spécialisés de chaque partie au service de la collection et plus particulièrement à cette étape de la création, du prototype.

Intégrer les intelligences individuelles n’est pas toujours un processus naturel. Une entreprise qui a le souci du collaboratif doit savoir le provoquer. Voici quelques axes :

  • Mettre l’équipe au cœur de l’entreprise : la structure décisionnelle repose sur les équipes et chaque équipe est valorisée.
  • S’assurer que la vision d’entreprise est commune à tous : les objectifs et le devenir de l’entreprise doivent être compris et partagés pour que les individus travaillent dans la même direction.
  • Mettre à disposition des outils favorisant la communication interne simple et structurée : Mushin est une application qui favorise le partage des informations essentielles à la conduite des projets.

Les limites de l’intelligence collective ? Attention, il ne s’agit pas non plus d’effacer les personnalités ! Chacun garde un rôle important et une autonomie. Une intégration réussie permettra à toute l’entreprise d’agir plus vite et mieux.


[mk_button dimension= »flat » corner_style= »full_rounded » size= »large » outline_skin= »custom » outline_active_color= »#007ac9″ outline_hover_color= »#333333″ bg_color= »#007ac9″ btn_hover_bg= »#0c507c » text_color= »light » target= »_self » align= »center » fullwidth= »false » button_custom_width= »0″ margin_top= »0″ margin_bottom= »15″ url= »https://mymushin.com/ »] A vous de jouer! [/mk_button]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *