La mode, caisse de résonance pour la voix du peuple

Axelle Seifert

La mode est le fait de se vêtir d’une certaine façon pour renvoyer une image bien précise et travaillée de soi. Par conséquent, elle informe sur les goûts individuels, sur les codes qu’elle respecte ou qu’elle brise et sur le milieu social dont elle provient. La mode aime surtout provoquer, aujourd’hui elle est le porte-parole du peuple. Que les jeunes se révoltent contre leur gouvernement, que les marques brisent les codes et que les influenceurs brisent les clichés, la mode leur sert d’arme moderne et pacifique.

La mode comme forme de résistance

Depuis l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche, les messages de contestation et de revendication fleurissent sur tous les supports possibles. Tous les canaux sont bons pour faire comprendre à l’administration Trump que l’Amérique gronde. Les créateurs et Designers en vogue ne sont pas en reste. Les défilés post-élections ont nourri la presse avec des créations spéciales faisant référence aux propos du nouveau Président Américain sur les différentes communautés et les femmes. Nous nous souvenons tous des manifestations à travers le monde de femmes et hommes portant le Pussy Hat, symbole de femmes qui prennent plus de pouvoir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’autres projets et créations ont vu le jour au lendemain de l’élection de Donald Trump. Les défilés prenaient d’ailleurs des allures de manifestations aux messages forts et sans filtre.
La mode est une formidable caisse de résonance pour la voix du peuple.

La mode comme facteur d’intégration

Pour les lycéens, par exemple, la mode est depuis longtemps déjà un facteur d’intégration, elle représente les premiers pas vers l’émancipation parentale. Chez les ados comme chez les adultes, on remarque que l’on juge beaucoup à l’apparence. En effet, il est très dur de se défaire des stéréotypes qui vont avec une façon ou une autre de s’habiller. En revanche, il est plus facile pour quelqu’un de faire changer son image aux yeux des autres lorsqu’ils apprécient son style vestimentaire.

Récemment, certaines marques ont adapté leurs gammes à d’autres types de personnes, ce qui leur permet de mieux s’intégrer. Ainsi, en investissant de nouveaux marchés comme celui du XXL et celui de la mode islamique, Nike s’ouvre à une plus large cible et lui permet de porter les vêtements de la grande marque sportive. D’après la marque, le Pro-Hijab a pour but de permettre aux femmes musulmanes de pratiquer les sports qui les passionnent, en alliant confort et respect pour leur religion. La mode est un facteur d’intégration et elle permet de prendre confiance en soi afin de se faire plus respecter ou aimer.

Pour Nike, est-ce uniquement une opération marketing ou réellement une envie de faire bouger les choses ? Sur les réseaux sociaux, le bilan est mitigé.

 

La mode comme vecteur de progrès social

La mondialisation est telle que des inégalités sociétales sont révélées chaque jour. La mode est un moyen efficace de faire sa propre révolution et pour combattre les stéréotypes afin d’améliorer les conditions de vie de la société dans laquelle nous vivons. En respectant une certaine mode, il est facile de changer l’image que l’on envoie. Le style peut permettre à la société de se remettre en question et d’effacer les limites des différentes couches sociales.
Par exemple, un groupe de jeunes hommes Irakiens s’est donné pour mission de bousculer les préjugés qui peuvent être portés sur leur pays et leur nationalité en se mettant à la mode occidentale. Ils font le buzz sur les réseaux sociaux et ils révolutionnent l’image qu’internet peut avoir des jeunes du moyen orient en soignant leur look, leur notoriété et leur barbe. Ces artistes sont soutenus de part et d’autre du monde, le soutien qu’ils reçoivent permet de se rendre compte du besoin émergeant qu’a la société de se détacher de ses stéréotypes et d’aller de l’avant. La mode est un vecteur de progrès social, une redéfinition des collectivités et une création continue.

La mode est visiblement utilisée de bien des façons. Via les réseaux sociaux, elle est un moyen pacifique de faire passer un message parfois très lourd et important. Bien que souvent critiquée, l’industrie de la mode a une place très importante dans la société actuelle, ce qui permet à ses acteurs d’être entendus. La designeuse Américaine Rachel Comey a mené une campagne pour soutenir la marche des femmes contre l’inégalité et  a obtenu un succes fou. Elle même ne s’attendait pas à connaitre tant de succès. La mode et son industrie son puissantes et elles servent de mieux en mieux de caisse de résonance pour la voix peuple.

Sources :

Huffington Post : How Fashion Became Part of the Resistance
Huffington Post : Fashion As Resistance: The Everyday Rebellion
Le Parisien : Voici le Pro-Hijab, le premier voile de Nike pour les athlètes musulmanes
L’Effet Papillon : Irak : Monsieur Hipster

Leave a Comment

valorisez-vos-inspirations-et-votre-creativite-dans-un-trends-lab